Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > La pêche dans les Hautes-Pyrénées

La pêche au coeur des Pyrénées

Ultime frontière sauvage où vivent encore des ours, parcouru par les Gaves, les Nestes et les Adours, le département des Hautes-Pyrénées offre des parcours de pêche uniques dans des décors aussi somptueux que préservés.

Le réseau hydrographique est à la fois important et varié, les pêcheurs ont ainsi à disposition :
- plus de 2 500 km de rivières de 1ère catégorie richement peuplées de truites sauvages.
- 220 lacs de montagne alevinés tous les ans en Truites Fario et Arc-en-Ciel, Omble de Fontaine, Cristivomer et Omble Chevalier.
- 22 plans d’eau de 2ème catégorie, représentant 783 ha, contenant de belles populations de poissons blancs, carpes et carnassiers.
- environ 187 km de rivières de 2ème catégorie, abondamment peuplées de poissons blancs et de carnassiers.

La majorité du réseau est classé en 1ère catégorie, c’est à dire à peuplement de truite dominant. C’est ce qui fait sa réputation auprès des pêcheurs de la France entière, et qui fait venir de nombreux pêcheurs des départements voisins. A ce titre, la pêche participe de manière non négligeable à l’économie touristique du département. De plus, la réciprocité quasi totale permet à tous de profiter de ces parcours.

La pêche de la truite en rivière

Avec ses rivières descendant tout droit des hauts sommets et abondamment peuplées de truites sauvages, on pourrait dire que le département des Hautes-Pyrénées a été créé pour le pêcheur de truites. Elles sont nombreuses, vives mais rarement grosses dans les torrents, de plus belles tailles et puissantes dans les grandes rivières. Et elles se pêchent de nombreuses manières. Les techniques reines, aussi bien pour leur efficacité que pour le plaisir qu’elles procurent, sont la mouche et la pêche au toc « à la Pyrénéenne ».

La pêche au toc, technique Pyrénéenne par excellence, consiste à faire dériver un appât le plus naturellement possible au gré des courants. Lorsque la truite sort de sa cache pour s’emparer de l’appât, le pêcheur ressent un « toc » dans la main qui soutient le fil. Cette technique s’emploie en rivière, à l’aide de larves, vers et autre esches naturelles. D’autres techniques peuvent être employées dans les cours d’eau et rivières du département, comme la pêche à la mouche fouettée, la pêche aux leurres artificiels, etc.

La pêche en lac de montagne

En se retirant il y a bien longtemps, les grands glaciers qui recouvraient les Pyrénées ont laissés de nombreuses dépressions creusées dans la montagne. Ces « cuvettes » sont aujourd’hui autant de lacs de montagne aux eaux vertes ou bleues, mais toujours d’une transparence extrême.
La Fédération entretient le peuplement de 220 de ces lacs, en Truites Fario, Ombles de Fontaine, Ombles Chevalier ou Cristivomers, selon leurs caractéristiques. Ces derniers peuvent atteindre des tailles considérables (jusqu’à 10 kg !) dans les plus grands lacs (Cap de Long, Migouélou notamment).Ces lacs permettent la pratique de techniques variées, telles que lancer, bombette, mouche ou tout simplement ligne flottante, selon les aspirations de chacun.
Les lacs de montagne sont des écosystèmes fragiles, qu’il convient d’aborder avec infiniment de respect.

La pêche en seconde catégorie

Après avoir dévalé la montagne, les rivières et ruisseaux rencontrent la plaine. L’eau se réchauffe et le courant diminue, ce sont des conditions idéales pour les poissons blancs et les poissons carnassiers. On compte 22 plans d’eau de 2de catégorie représentant 783 ha. On y pêche les poissons carnassiers comme le sandre et le brochet mais aussi carpes et gardons. Les techniques employées sont très nombreuses selon les espèces que l’on recherche (Pêche au vif, aux leurres, au coup, au feeder, etc). Sur certains plans d’eau, il est possible de pratiquer à l’aide d’une embarcation ou encore de pêcher la carpe la nuit. Côté rivière, pas moins de 187km de rivières de 2de catégorie, d’une richesse insoupçonnée, où abondent poissons blancs et carnassiers. La pêche en rivière de plaine réserve parfois de belles surprises.