Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Actualité > L'HYDROÉLECTRICITÉ

L'HYDROÉLECTRICITÉ

Publié le 10/08/2021

Une énergie pas si verte !

L’hydroélectricité, une énergie pas si verte !

L’hydroélectricité est une énergie renouvelable qui n’émet pas de gaz à effet de serre. Mais il ne s’agit pas d’une énergie sans conséquences biologiques sur les milieux aquatiques !

L’hydroélectricité est très présente dans les Pyrénées et particulièrement dans notre département. Voici quelques chiffres évocateurs :

  • 900 centrales hydroélectriques sur le bassin Adour-Garonne
  • 170 prises d’eau sur les rivières des Hautes-Pyrénées
  • 100 centrales hydroélectriques sur le département des Hautes-Pyrénées
  • Des centaines de kilomètres de rivières en débit réduit à 10% de leur débit moyen et parfois sur 80 % du linéaire de certains cours d’eau

Et leurs conséquences potentielles sur les milieux aquatiques sont nombreuses :

  • Perte de production biologique
  • Diminution de la capacité d’autoépuration
  • Diminution importante de la capacité d’accueil pour les poissons
  • Diminution de la croissance des poissons
  • Blocage de la circulation des poissons
  • Blocage du transit solide (transport sédimentaire de la rivière)
  • Réchauffement de l’eau

Voir l'image en grand FNPF

L’hydroélectricité joue certes un rôle important dans notre mix énergétique (15% environ de la production d’électricité en France), mais c’est principalement dû aux grosses centrales.

La petite hydroélectricité, en revanche, impacte et morcèle nos cours d’eau pour une production globale très faible (moins de 1% de la production d’hydroélectricité). Les inconvénients sans les avantages en quelque sorte.

Cela n’empêche pas des projets de voir le jour régulièrement, pour de nouvelles microcentrales sur nos derniers cours d’eau naturels.

Alors protégeons nos rivières contre le développement anarchique de la petite hydroélectricité !

Retour à la liste des actualités